Guinéennes et Guinéens !

Chers Compatriotes,

Dans quelques jours, l’année  2015 appartiendra au passé.  En cette occasionconf de presse2, le Grand Imam et moi-même tenons à dire un immense merci à Dieu qui a su jusqu’à ce jour, conduire et protéger le peuple guinéen en dépit des nombreuses difficultés rencontrées sur les plans sociaux, économiques et politiques. Nous tenons également à vous souhaiter une Bonne et Heureuse Année 2016.

2015 aura été surtout une année éprouvante avec la persistance de l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola qui, faut-il le souligner, a porté une atteinte grave à nos habitudes culturelles et cultuelles, à notre économie ainsi qu’à notre secteur de la santé. Gageons que 2015 s’en ira avec la fin de cette maladie que nous conjurons de toutes nos forces.

Notons aussi que 2015 a vu notre pays s’engager dans l’organisation de  l’élection présidentielle qui vient ouvrir une nouvelle page dans la vie de notre Nation.

Chers Compatriotes,

Après un temps de sensibilisation et de formation, notre mission a  démarré cette année avec le lancement de nos activités,  le 25 mars 2015. Aujourd’hui, nos antennes régionales sont fonctionnelles dans toutes les régions administratives et nous avons choisi nos points focaux dans les 33 préfectures et les 5 communes de Conakry.

Nous avons organisé des sessions d’information et de sensibilisation  avec les associations des victimes, les partis politiques, les membres du gouvernement, les députés à l’Assemblée nationale, les médias, les forces de défense et de sécurité, les syndicalistes, les leaders religieux, les organisations de la société civile  dans les huit régions administratives.

Cette première phase de notre travail nous a montré à suffisance que la question de la réconciliation nationale constitue une priorité pour notre peuple. Elle nous a montré également que pour parvenir à cette réconciliation nationale nous devons passer par la vérité, la justice, la réparation et les réformes institutionnelles.

C’est ici le lieu de remercier le Président de la République, le Gouvernement, le Système des Nations Unies en l’occurrence l’UNICEF, le PNUD, le Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) et le HCDH qui ne cessent de nous accompagner dans notre délicate et exaltante mission.

Chers compatriotes,

Conformément à notre plan de travail, nous procéderons dès janvier 2016, à  la deuxième phase active de notre mandat à travers l’organisation de consultations quantitatives et qualitatives avec l’appui d’un Cabinet international  qui a été déjà recruté. Nous sollicitons d’ores et déjà la collaboration et  la disponibilité de toutes les forces vives  de la nation, mais aussi les conseils et prières de tous et de chacun afin que cette étape soit une réussite.

Avant de  terminer nos propos, nous vous renouvelons nos vœux les meilleurs pour l’année 2016. Qu’elle soit par la grâce de Dieu une année de santé, de prospérité et de paix pour chaque guinéenne et chaque guinéen.

Merci de votre aimable attention.

Les Coprésidents